#EnR

Un foyer dépense en moyenne 2 980€ pour se chauffer. Cette facture de chauffage représente près de 10% de votre budget ! Une majorité de français redoute aujourd’hui l’arrivée de l’hiver qui annonce des factures plus importantes pour subvenir à ses besoins. Vous avez déjà pensé à changer d’énergie pour vous chauffer mais vous ne savez pas comment procéder ? Enerconfort vous guide dans l’installation d’une pompe à chaleur.

 

Qui peut s’équiper d’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur, s’adapte à tout type d’installation. En effet, une pompe à chaleur peut se connecter à un réseau de chauffage déjà existant. Par exemple, une pompe à chaleur air / eau peut se raccorder à vos radiateurs ou à votre plancher chauffant. La pompe à chaleur air / air s’installe rapidement grâce soit à une console fixée à votre mur ou soit à son système gainable, elle diffuse de l’air chaud dans votre maison l’hiver et rafraichit votre intérieur l’été.

 

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Nos pompes à chaleur reposent sur une technologie avancée qui permet de récupérer de la chaleur directement dans l’air ambiant. Grâce aux calories abondamment présentes dans l’air, le fluide frigorigène présent dans nos pompes à chaleur va réchauffer l’air et ensuite le diffuser dans votre maison. Fonctionnant avec le même système, les pompes à chaleur air / eau ont la particularité de pouvoir se raccorder à votre système de production d’eau chaude sanitaire. En plus de la production de chaleur, la pompe à chaleur dispose d’un système de filtration de l’air. Saviez-vous que l’air de votre maison est l’air le plus contaminé que vous respirez ? Débarrassez-vous des polluants, poussières et autres allergènes présents dans celui-ci. Vous profitez d’une part d’un confort thermique exceptionnel et d’autre part vous vivez dans un environnement plus sain pour toute votre famille.

Nous sélectionnons nos pompes à chaleur pour que vous puissiez profiter des meilleurs équipements disponibles sur le marché.

Nos pompes à chaleur disposent d’un COP (Coefficient de Performance) de 4. C’est à dire que pour une unité d’énergie consommée, nos pompes à chaleur en restituent 4 fois plus ! Aujourd’hui, nos pompes à chaleur peuvent vous aider à réduire votre facture de chauffage jusqu’à 70%.

 

À quel moment installer une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur fonctionne aussi bien l’hiver que l’été. Nos pompes à chaleur puisent leur énergie dans une source froide pour la restituer dans l’espace à chauffer. Ainsi, lorsque l’hiver approche et que les températures descendent aussi bien en extérieur que dans votre logement, la pompe à chaleur devient un équipement indispensable pour s’alimenter correctement en chauffage. Plus le COP de votre pompe à chaleur est élevé, plus vous réaliserez des économies sur votre facture d’électricité et donc de chauffage. De plus, il est parfois difficile d’aérer son logement lorsque les températures baissent. Grâce à son système de filtration d’air, la pompe à chaleur assure un air propre et renouvelé pour une santé améliorée.

L’été, la pompe à chaleur est utile pour rafraichir votre intérieur. En effet, nos pompes à chaleur utilisent un système réversible qui permet de les utiliser comme système de climatisation. Votre investissement dans une pompe à chaleur est donc deux fois plus rentable et bien plus vite amorti.

Un expert vous conseille gratuitement !

 

Comment installer une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un équipement particulièrement rapide à installer. Nos experts énergétiques procèdent quotidiennement à l’installation et à l’entretien de pompe à chaleur. La pompe à chaleur dispose d’une unité extérieure qui va venir puiser les calories présentes dans l’air et d’une ou plusieurs unités intérieures qui vont restituer la chaleur dans votre logement. Nos pompes à chaleur peuvent se raccorder directement sur votre réseau de chauffage existant. Cette installation prend généralement 1 à 2 jours pour un fonctionnement immédiat. Vous pourrez alors constater une augmentation significative de votre confort additionnée à des économies d’énergie visibles dès la réception de vos premières factures.

 

Enerconfort vous aide

Avec plus de 1000 clients répartis dans le « Grand Sud-Ouest », Enerconfort est spécialisé dans les solutions d’éco-rénovation énergétique. Nous disposons d’un large réseau de collaborateurs et de techniciens qualifiés dans le conseil, l’installation et la maintenance de nos solutions énergétiques. Nous installons uniquement des équipements au préalable étudiés et sélectionnés pour leurs performances afin de satisfaire chacunes de vos attentes. Sur la page Témoignages, vous retrouverez une partie de nos clients qui ont accepté de témoigner de leur satisfaction en tant que clients d’Enerconfort.

 

Si vous souhaitez installer, maintenir ou simplement vous informer sur nos solutions en pompe à chaleur, nous vous donnons rendez-vous sur la page Contact afin de discuter avec un expert qui saura répondre à vos questions et vous conseiller sur les solutions les plus adaptées à la réalisation d’économies pour votre logement.

Un expert vous conseille gratuitement !

 

Toutes les énergies sont concernées : de l’éolien à l’énergie solaire en passant par la géothermie, les énergies renouvelables prennent petit à petit de plus en plus d’importance sur le marché du travail. Enerconfort a l’honneur de vous annoncer que nous participons aux 300 000 emplois liés aux énergies renouvelables.

 

Les énergies renouvelables, un secteur ultra dynamique

Début mars, la Californie a produit tellement d’énergie solaire que les prix de l’électricité ont été négatifs pendant quelques heures. Cette situation n’est pas la première dans son genre et elle risque de se produire de plus en plus souvent au vu de la croissance exponentielle de la production en énergie renouvelable dans le monde. Entre 2002 et 2012, la production des énergies renouvelables toutes confondues a augmenté de près de 58%. En 2015, la production d’électricité grâce au renouvelable atteignait 1 849 gigawatts, soit une hausse de 8,7% par rapport à l’année précédente. L’énergie éolienne et solaire sont les secteurs qui connaissent la plus grosse croissance.

Ce développement est en partie propulsé par les pays émergents qui investissent énormément dans le secteur. La Chine a notamment déboursé près de 103 milliards de dollars, soit 36% des dépenses mondiales, dans la production d’énergie verte. Le Maroc, qui bénéficie d’un ensoleillement avantageux s’intéresse de plus en plus à l’énergie photovoltaïque. La centrale solaire de Noor, 7ème plus grande centrale solaire thermodynamique au monde, n’est que le début de leurs projets de développement. Lors de l’inauguration de celle-ci, le roi Mohammed IV a annoncé vouloir construire 3 nouveaux sites, comportant notamment la plus grande centrale solaire multi-technologique au monde avec une capacité de production de 580 mégawatts.

Centrale solaire de Noor au Maroc

Des emplois dans tous les domaines

Installation, programmation, innovation : les énergies renouvelables créent de l’emploi et recrutent. On compte aujourd’hui environ 300 000 emplois liés à ce secteur. Dans le public, les grands projets nécessitent de mobiliser beaucoup de personnel. En Octobre 2016 à Bordeaux, l’installation de trois hydroliennes sous le pont de pierre avaient nécessité l’utilisation d’une grue posée directement sur un bateau pour déposer des blocs de béton au fond de la Garonne. Ces travaux considérables ont besoin de personnel qualifié et compétent. D’autant plus que ces installations doivent être suivies, analysées, contrôlées et réparées par des techniciens tout au long de leur durée de vie, qui peut aller jusqu’à plusieurs décennies.

Chez le particulier, la rénovation énergétique au travers de panneaux solaires, de l’isolation thermique, l’installation de systèmes de production d’électricité et d’eau chaude de manière écologique requiert également l’utilisation d’une main d’œuvre experte. Sur un chantier, on peut alors rencontrer des ouvriers spécialisés dans l’installation de panneaux solaires, des professionnels agrées dans la gestion de fluides frigorigènes… Les métiers défilent et se complètent.

Au-delà du personnel sur le terrain, tous les services liés à une entreprise standard sont également nécessaires : comptabilité, administration des ventes, commerce, communication…

D’ici 2050, on estime à 900 000 personnes le nombre de personnes employées dans les énergies renouvelables.

 

Un potentiel infini

Nous ne sommes qu’au début de la transition énergétique opérées dans de nombreux pays. Cette transition se fait sur plusieurs décennies qui verront chacune leur lot d’innovations, de transformations et de développement.

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) instituée en Juillet 2016 par la loi transition énergétique et fixée par l’Etat, prévoit sur plusieurs années les investissements nécessaires au développement de la transition énergétique en France. L’Etat va alors fixer des objectifs mais également des moyens de parvenir à ces objectifs afin de développer une indépendance énergétique décarbonée, c’est à dire qui ne pollue plus. Une vraie feuille de route est alors mise en place pour aider les territoires à se développer mais également les entreprises qui participent à cette transition. On parle alors « d’emplois de la croissance verte ».

À l’échelle mondiale, les conséquences toujours plus néfastes de l’exploitation des énergies fossiles sont constamment pointées du doigt. La crise climatique liée aux pollutions fait partie des enjeux majeurs et inévitables de notre futur. L’écologie, le climat, les énergies sont au cœur des débats pour bien des années tant il reste à faire.

Chez Enerconfort, nous sommes spécialement investis dans la mission d’apporter à chacun de vous une transition énergétique facile et durable. Nous avons la conviction que chaque action, aussi infime soit-elle, a son importance et que mises bout-à-bout, les avancées seront gigantesques. Notre équipe ne cesse de s’élargir tant la demande s’accroit. Vous aussi, participez à la transition énergétique, contactez-nous pour tenter votre chance dans notre équipe.

Vous en avez peut-être entendu parler, la décision de fermer Fessenheim, la centrale nucléaire située dans le Haut-Rhin en Alsace pourrait être prise dès jeudi 6 Avril 2017. La fermeture de la plus vieille centrale nucléaire entraîne de nombreuses questions politiques, écologiques et énergétiques. Amon d’Enerconfort vous décrypte la situation.

 

Fessenheim, centrale nucléaire la plus vieille de France

Installée en bordure du Grand Canal d’Alsace, la centrale nucléaire de Fessenheim est la première et donc la plus vieille centrale en activité en France. Le projet de construction de cette centrale débutera en 1970 sous la présidence de Charles de Gaulle puis sera reprise et s’achèvera en 1977 avec Georges Pompidou. À l’origine, la centrale devait avoir une durée d’exploitation de 40 ans. En 2012, François Hollande a décidé de faire de la fermeture de la centrale de Fessenheim « fin 2016 » une de ses promesses de campagne.

Construction de la centrale nucléaire de Fessenheim

La construction de la «doyenne française» a commencé en 1971. Photo archives DNA

 

Accidents à répétition

Après chaque visite décennale, les inspections réalisées par l’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire française) ont accordé la poursuite de l’exploitation de la centrale. De nombreux travaux ont été entrepris, notamment le renforcement de la dalle sous les réacteurs suite à l’accident de la centrale de Fukushima. De nombreux incidents vont apparaître, notamment au début des années 2000 :

  • Plusieurs personnes ont inhalé des vapeurs radioactives et ont été blessées par des vapeurs brulantes.
  • En 2012, une trentaine de pompiers ont du intervenir sur un départ de feu au niveau du matériel de refroidissement.
  • En 2014, des militants de Greenpeace s’introduisent dans la centrale nucléaire avant d’être arrêtés. Leur démarche soulève la question de la sécurité autour d’un site qui peut potentiellement devenir dangereux mais également pour rappeler les risques liés à l’énergie nucléaire.
  • Tout juste 3 semaines plus tard, une fuite conduit l’opérateur à arrêter un réacteur. La situation sera alors qualifiée d’incontrôlable.
Incidents et problèmes à la centrale de Fessenheim

Graphique représentant le nombre d’incidents à Fessenheim. Les niveaux 0 et 1 correspondent à l’échelle internationale des évenements nucléaires (INES)

 

Et l’environnement dans tout ça ?

Comme vous le savez peut-être, l’énergie nucléaire rejette peu de polluants dans l’air. Du moins, les rejets sont en dessous des seuils de pollution autorisés. Cependant, plusieurs questions se posent quant à un accident similaire à Tchernobyl ou Fukushima.

La centrale est située au-dessus d’une immense nappe phréatique qui alimente près de 6 millions de personnes. Si celle-ci venait à être contaminée, alors ce serait non seulement un problème conséquent pour ravitailler la population mais également un désastre écologique pour plusieurs générations. Certes les centrales sont constamment surveillées, testées, améliorées… Mais le risque est présent.

La centrale de Fessenheim est également placée sur une zone sismique qui pourrait avoir été dévaluée lors de sa conception et qui pourrait également entraîner une catastrophe.

Le risque terroriste soulevé par Greenpeace est également non négligeable. D’autant que l’association avait réussi à s’introduire facilement sur le site.

Enfin, nous souhaitons soulever la problématique des déchets bien trop souvent oubliés dans les débats. Jusqu’à quand pouvons-nous continuer de cacher des déchets radioactifs sous terre ? Comment les générations futures pourront vivre sur un sol miné d’uranium et d’autres produits radioactifs ? Chez Enerconfort, nous souhaitons sensibiliser chacun de vous afin d’entamer une transition énergétique basée sur le respect de l’environnement de manière durable.

 

Une situation sous tension

Après avoir suscité beaucoup d’intérêt au travers des incidents, manifestations et discours politiques, l’objectif est aujourd’hui d’entamer la fermeture de la centrale. Ce jeudi 6 Avril, EDF devrait réunir un conseil d’administration composé d’administrateurs salariés de la centrale et d’administrateurs indépendants. Actuellement, si une personne émet un vote contre la fermeture de la centrale, alors le décret de fermeture ne pourrait être pris. Si les administrateurs parvenaient à s’accorder sur la fermeture, alors celle-ci ne pourrait prendre effet que d’ici fin 2018 au moins afin de compenser la production hors service.

 

Aujourd’hui Enerconfort souhaite interpeler la population sur les risques et le danger de la prolongation de l’exploitation de la plus vieille centrale nucléaire de France. Celle-ci a déjà montré des faiblesses qui, si elles échappaient au contrôle des autorités compétentes, pourraient engendrer de graves problèmes pour l’environnement et pour l’Homme. Dans des moments comme celui-ci, nous sommes encore plus déterminés à promouvoir les énergies renouvelables comme une solution et non comme une alternative.

Oui, nous devons faire face aux problèmes du nucléaire, en adoptant une démarche environnementale basée sur des énergies renouvelables.

 

Biogaz, une énergie renouvelable

 

Utilisé dans certains pays depuis plus de 60 ans, le biogaz est une source sûre en terme d’énergie renouvelable. Notre héros Aris a décidé de faire le point sur les différentes utilisations de cette énergie afin de mieux comprendre le fonctionnement de ce gaz.

Déjà utilisé depuis des années dans certains pays, le biogaz est un moyen efficace d’obtenir une énergie renouvelable gratuite !

 

Le biogaz, comment ça marche ?

Le biogaz se crée suite à la fermentation de matières organiques sans oxygène. Allant des éléments végétaux jusqu’au résidu animaliers, l’exploitation du méthane et du dioxyde de carbone récupérés peut ensuite être exploité pour différentes utilisations.

 

Biogaz oui, mais l’effet de serre ?

Le biogaz se crée principalement de végétaux et autres éléments naturels. Tout ceci n’est qu’une restitution d’énergie. Le gaz que ces déchets relâchent avait préalablement été pris de l’atmosphère pour permettre la croissance de végétaux. Dans le cas des végétaux, cette technique ne rajoute pas de gaz supplémentaire dans l’air, il restitue simplement ce que les végétaux ont pris à l’atmosphère, créant ainsi un recyclage naturel et écologique. En optant pour ce gaz au lieu du gaz naturel, la réduction des émissions de gaz à effet de serre sera considérable. Il faut cependant apprendre correctement les mesures de sécurité car le méthane contenu dans ce gaz offre des risques à son utilisation.

 

De l’électricité pour les milieux restreints 

Au Cameroun, une ONG (Green Girls Project) à décider de former les jeunes enfants aux nouvelles technologies afin d’améliorer le mode de vie des villageois au quotidien. C’est à Douala que ces jeunes femmes ont décidé d’enseigner comment se procurer du biogaz au profit du gaz naturel excessivement cher pour les villageois. L’électricité est un luxe pour la moitié de la population et cette méthode leur permettra d’obtenir une énergie renouvelable grâce à certains de leurs déchets tel que des épluchures de bananes et de papayes. La combustion du gaz qui en ressort est utilisée comme électricité principalement pour la cuisson de leurs plats.

Quels déchets sont concerné ?

Le biogaz est issu de la combustion de dioxyde de carbone ou de méthane. Les déchets organiques sont les principaux acteurs à savoir les végétaux comme les épluchures de fruits et légumes. Les fermiers utilisent les déjections animales pour former purins et fumier pour en faire une source d’énergie renouvelable et alimenter leurs fermes.

Le biogaz n’est pas seulement utilisé dans les zones restreintes car c’est une source gratuite d’énergie et permet de nombreux avantages notamment pour les milieux agricoles qui utilisent beaucoup cette énergie renouvelable. Beaucoup de pays utilisent du biogaz tel que la France qui oblige la récupération de ce gaz dans les décharges depuis le 9 septembre 1997, évitant la consommation excessive de gaz nuisible pour l’atmosphère.

Seine-Aval en Achères utilise depuis 1940 la méthanisation pour alimenter son centre d’épuration. Pour vous donner une idée de la puissance de cette énergie renouvelable, 130 000 tonnes de boues d’épuration par an leur permet d’obtenir 400 gigawattheures de biogaz et 60% d’autonomie en énergie renouvelable et naturelle.

 

De nombreux pays utilisent ce moyen efficace pour obtenir une énergie renouvelable gratuite et écologique. Des pays en développement jusqu’en Europe, son utilisation est vaste et apparaît dans de nombreuses utilisations. Ce gaz est un pas en avant vers la lutte contre le réchauffement climatique en substituant le gaz des gisements par une intéressante énergie renouvelable réduisant ainsi l’émission de C02 et valorisant les déchets organiques.