}

Du lundi au vendredi – 9h à 19h45

Immersion dans un futur 100% autonome

L’énergie verte, un métier d’avenir

Le poêle à bûches prend de plus en plus place dans les foyers français. C’est une solution économique et écologique pour un chauffage d’appoint. Mais quels inconvénients peuvent avoir ces chauffages d’appoint ? Qu’est-ce qui différencie un poêle d’une chaudière ? Est-il possible d’avoir des subventions pour ce type d’installation ?

 

Un poêle à bûches est un système de chauffage d’appoint. Il ne remplace pas un système de chauffage global pour la maison. Son fonctionnement est simple. La combustion de bûches, que vous avez préalablement mises dans l’insert, produit de la chaleur qui est restituée dans la pièce où se situe l’appareil. Cet appareil produit très rapidement une grande quantité de chaleur. Le foyer fermé permet de diffuser très rapidement la chaleur contrairement à une cheminée qui va subir des pertes. Selon les chiffres de l’Ademe, le rendement énergétique d’une cheminée à foyer ouvert est de moins de 10%, tandis que le rendement des poêles à bûches peut atteindre les 80%.

 

Attention, le rendement de votre produit va prendre en compte la qualité du bois que vous allez utiliser. Vous devez privilégier les produits estampillés “NF bois de chauffage”. Si vous décidez d’installer cet équipement, il est bon de préciser que ce poêle nécessite un raccordement à un conduit d’évacuation pour la fumée.

 

Quelle est la différence entre un poêle à bûches et une chaudière à bûches ?

Un poêle à bûches est un système de chauffage d’appoint installé pour chauffer votre pièce principale. Généralement le salon. Tandis que la chaudière à bûches, elle, est une solution de chauffage globale pour toute la maison. Grâce à des bouches, elle va transférer la chaleur dans les pièces de l’habitat.

Il est donc important de bien comprendre vos besoins en système de chauffage lorsque vous investissez dans ce type de produit.

 

Puis-je bénéficier d’aides pour installer un poêle à bûches ?

 

Pour un poêle à bûches, deux aides s’offrent à vous !

La plus connue de toutes :

MaPrime Rénov‘, qui est une aide mise en place par l’Etat pour vous aider dans vos travaux de rénovation énergétique. Tous les particuliers propriétaires peuvent en bénéficier. Le montant varie en fonction de votre RFR et du nombre de personnes présentes dans le foyer. De plus, pour débloquer cette aide, votre artisan doit posséder le label RGE soit Reconnu Garant de l’Environnement. De plus, cette prime est cumulable avec

les Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Une aide privée délivrée par les fournisseurs énergétiques et les grandes surfaces.

Pour vous expliquer simplement, c’est une sorte de système pollueur/payeur. Ces grandes entreprises doivent payer des taxes de pollution à l’Etat. En outre, au lieu de payer cette amende, elles versent directement cette somme sous forme d’aides pour les particuliers qui réalisent des travaux de rénovation énergétique dans leur habitat.

Pour toucher cette aide, vous devez directement faire appel à des entreprises comme Total, Engie, EDF… Si l’artisan que vous avez choisi réalise les démarches administratives pour vous, vous n’aurez rien à faire et celui-ci se chargera de faire la demande d’aide pour vous.

Pour un poêle à bois, vous pouvez toucher jusqu’à 2 500€ de MaPrimeRénov’ et environ 800€ des CEE.

 

Quels sont les avantages et inconvénients du poêle à bûches ?

 

Le poêle à bûches, comme tout type d’installation énergétique présente des avantages et des inconvénients.

Nos artisans ont relevé pour vous des points pertinents qui devraient vous aiguiller sur votre choix d’installation. Bien évidemment, cela dépend de votre logement et de vos besoins.

 

Les avantages d’un poêle à bois :

 

  • Rapide et efficace : L’équipement, une fois en route, chauffe très rapidement la pièce dans laquelle vous êtes présentes et ne demande pas beaucoup de combustible.
  • L’installation simple : Installer ce poêle demande quelques modifications, comme installer un tuyau d’évacuation mais elle est très rapide et sans contrainte.
  • Beaucoup de choix : Si le design ou l’esthétique de cet appareil n’est pas votre tasse de thé, sachez qu’il existe un grand nombre de modèles pour habiller votre pièce principale.
  • Entretien simple : L’entretien du foyer est très simple, puisqu’il suffit de vider les cendres et nettoyer l’équipement une fois par an.
  • Le prix : Le poêle à bois est un peu moins cher que le poêle à pellets mais notez que vous bénéficiez d’aides conséquentes pour cette installation.

 

Les inconvénients d’un poêle à bois :

 

  • Perte de place : Le poêle ne doit pas être positionné n’importe où dans l’habitat. Cela doit être réfléchi en fonction de la répartition des pièces de votre habitation et du besoin en chauffage.
  • Installation d’évacuation de fumée : Le poêle produisant de la fumée suite à la combustion, il est important d’installer une évacuation pour celle-ci. Ce n’est pas toujours très reluisant d’avoir un tuyau qui se positionne dans votre salon, réfléchissez bien à ce détail avant toute installation.
  • Action manuelle : L’appareil nécessite l’intervention de l’homme pour fonctionner. Si vous ne rechargez pas en bois, vous ne chauffez plus. Cela peut être un inconvénient si vous vous absentez régulièrement.
  • La localisation : Vous ne pouvez installer de poêle à bûches partout. Si vous habitez en ville, on peut vous refuser l’installation suite à l’évacuation des fumées.

 

Quelles autres solutions de chauffage peuvent être intéressantes pour mon habitat ?

 

Il existe un grand nombre de solutions pour chauffer votre habitat.

Mais en ce qui concerne le rapport qualité/prix/rendement, la pompe à chaleur est très intéressante. En effet, une PAC a un COP (Coefficient de Performance Énergétique) entre 3 et 8. Cet indicateur est le quotient de la chaleur produite par le travail fourni.

 

Un coefficient très encourageant et intéressant.

A savoir que la PAC fonctionne à l’aide des énergies renouvelables et ne consomme que très peu d’électricité. Elle puise les calories naturellement présentes dans l’air afin de les transformer en chaleur pour votre habitat.

C’est le même concept que vous choisissiez une pompe à chaleur air/eau ou une pompe à chaleur air/air.