}

Du lundi au vendredi – 9h à 19h45

Immersion dans un futur 100% autonome

L’énergie verte, un métier d’avenir

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d’un logement (étiquettes A à G), en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre. S’ ils sont classés F ou G, ils sont considérés comme de gros pollueurs.  Il a pour objectif d’informer l’acquéreur ou le locataire sur la « valeur verte », de recommander des travaux à réaliser pour l’améliorer et d’estimer ses charges énergétiques. 

La réalisation d’un DPE est obligatoire à l’occasion de la vente d’un logement ou d’un bâtiment, lors de la signature d’un contrat d’un logement. Le DPE doit être tenu à disposition de tout candidat acquéreur ou locataire qui en fait la demande, dès la mise en vente ou en location du logement ou du bâtiment.

Qu’est ce que la classe G ?

Des consommations énergétiques extrêmement élevées

Pour être classé G sur l’étiquette énergétique du DPE, un logement (maison ou appartement) doit répondre aux seuils suivants : plus de 420 kWh d’énergie primaire consommée par m² et par an. Ce qui veut dire que vous avez des consommations énergétiques extrêmement élevées. Cette classe désigne des logements passoires énergétiques, très peu performants. Dans les logements classés DPE G, il est fréquent de trouver une isolation insuffisante sur tout ou partie de l’enveloppe du bâtiment. Il en résulte des ponts thermiques. Les logements  ayant une mauvaise étiquette DPE (F ou G), la moins-value peut aller de 5 % à 18 %, selon les régions. Par exemple, en Île-de-France elle est de l’ordre de 5 % ; tandis que dans la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes elle est de 18 %. 

Les effets :

  • fuites de chaleur,

  • réduction importante du confort thermique,

  • augmentation significative des coûts énergétiques.

Quel avenir pour les logements classés DPE G ?

En 2025, les logements classés G seront interdits à la location. Ces biens ne remplissent pas les critères de décence et doivent être rénovés. Au 1er janvier 2028, le retrait du marché locatif s’appliquera également aux logements dotés d’une étiquette F sur le DPE.

 

 

Comment faire remonter son DPE ?

Le meilleur moyen d’améliorer son DPE consiste à réaliser des travaux d’isolation 30 % de déperdition de chaleur,

  •  Vérifiez donc l’état de votre isolation 

  •  Ventilation car trop isolée et mal ventilée provoque des problèmes de champignons et de moisissures. La pose d’une VMC est donc indispensable pour la qualité de l’air,

  • Isoler les murs,

  • remplacer le système de chauffage,

  • installer un système de ventilation à double-flux.