}

Du lundi au vendredi – 9h à 19h45

Immersion dans un futur 100% autonome

L’énergie verte, un métier d’avenir

Les panneaux photovoltaïques, depuis quelques années, l’énergie solaire a connu un boom. Les idées reçues sur cette solution énergétique sont tenaces, est-ce vraiment écologique ? Est-ce rentable ? Pouvons-nous gérer ce recyclage en France ?

Des composants facilement recyclables

 

Tout d’abord, le verre ; il compose le panneau solaire de 75% entouré d’un cadre en aluminium. Ces 2 matériaux sont recyclables à l’infini.

 

Ensuite, le silicium, de type cristallin qui est inclus dans 90% des panneaux solaires, se recycle, de manière mécanique puisqu’il fait partie des cellules photovoltaïques. Il est récupéré puis refondu pour être réintégré à de nouveaux panneaux solaires ou pour être intégré dans un lingot.

À noter qu’il peut être recyclé jusqu’à 4 fois.

Le plastique, qui lui va être brûlé pour séparer les cellules du verre. Il n’y a pas encore de possibilité de recycler ce dernier.

 

Les cellules sont par la suite traitées chimiquement pour en retirer les connexions en cuivre et/ou en argent qui seront aussi recyclés.

 

Les panneaux photovoltaïques sont donc recyclés à 95% !

 

Des techniques maîtrisées

 

La principale difficulté est de recycler un panneau solaire et de devoir séparer les différents matériaux qui le constituent.

 

Voici les différentes étapes du minutieux système de recyclage mis en place par Veolia.

 

  1. La première étape consiste à retirer le cadre en aluminium qui compose le panneau, de plus le boîtier de jonction et les câbles.
  2. Les laminés photovoltaïques sont ensuite découpés en lamelles pour passer dans une série de broyeurs.
  3. Grâce à ces séries de broyages, on peut séparer et récupérer le verre, les composites, le cuivre et le silicium.
  4. Pour finir, les différents éléments récupérés au cours du broyage sont acheminés dans leur propre filière de recyclage.

 

Combien ça coûte de faire recycler des panneaux solaires ?

 

Afin de financer le recyclage des panneaux solaires, une écoparticipation a été mise en place par un Comité dédié représenté par les différents acteurs du secteur photovoltaïque.

En France, les fabricants, importateurs, distributeurs ou propriétaires de panneaux solaires payent cette redevance.

Le montant de cette participation varie selon les critères de poids et de types de panneaux solaires. Dans un ordre d’idées, cette redevance est d’environ 0,70€.

 

Des techniques de recyclage maîtrisées

 

Le plus de le réaliser en France ? Pouvoir récupérer le silicium. Auparavant, ils étaient envoyés à un verrier en Belgique et n’étaient pas autant recyclés.

Sachant que les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie variant entre 25 et 30 ans, ceux-ci sont bel et bien rentables du côté économique comme écologique.